Tendance : pourquoi la recherche vocale aura des retombées sur les stratégies marketing

Pour bien se comprendre, il n’y a rien de plus naturel et clair que la communication avec la voie. La recherche vocale fait partie des tendances marketing en ce moment. Parler à son appareil intelligent sans se servir d’un clavier ou d’un écran permet de faire de nombreuses tâches à la fois et accéder à un contenu plus rapidement. Cette avancée technologique et ces nouvelles façons de se communiquer à travers la recherche vocale ont des impacts sur les stratégies marketing.

Zoom sur la reconnaissance vocale

L’arrivée du premier assistant vocal sur le marché a entraîné un bouleversement dans les prestations des systèmes d’exploitation mobiles. Aujourd’hui, le moteur de recherche Google confirme que 20 % des recherches effectuées sont des recherches vocales. Suite à cela, les assistants vocaux Google Home et Amazon Écho sont commercialisés à des millions d’exemplaires à travers le monde en quelques années. Cependant, malgré l’engouement ludique pour la recherche vocale, une étude sur des milliers de personnes a révélé que l’adoption de cette nouvelle tendance dépend en réalité du contexte. Plus de la moitié des personnes sondées ont affirmé qu’elles utilisent la recherche vocale lorsqu’elles sont à la maison. Par ailleurs, le navigateur mobile s’avère être le plus prisé des internautes quand ces derniers font leurs recherches. La recherche vocale est de plus en plus appréciée par les utilisateurs d’appareils mobiles et objets connectés. En principe, le but de cette technique de communication innovante est de répondre à la demande grandissante des dernières générations. Aujourd’hui, c’est même devenu un véritable enjeu marketing recherche vocale pour les marketeurs.

Les impacts de la recherche vocale sur le marketing

L’utilisation de la recherche vocale affecte considérablement les stratégies marketing. D’abord, elle donne plus d’importance aux mots-clés à longue traine. Puisqu’il s’agit d’une technique de recherche très prisée, il convient de revoir les stratégies de référencement. Quand l’internaute utilise la recherche vocale, il a tendance à faire usage de plusieurs mots-clés et même des phrases entières. La façon de faire des recherches avec la reconnaissance vocale est tellement différente. Des fois, il semble même que la personne discute avec son appareil mobile. Les mots-clés à longue traine sont donc beaucoup plus importants que ceux à caractère générique. La recherche vocale permet également d’optimiser le contenu. Pour obtenir plus d’informations, l’internaute pose une question complète. Ainsi, au lieu de rechercher par exemple « meilleure destination en Asie », il pose la question « quelle est la meilleure destination en Asie ». Il peut enchaîner par d’autres questions et se communiquer directement avec l’appareil comme une discussion entre deux personnes. Pour optimiser la position du site dans les résultats de recherche vocale, il faudra trouver des questions en lien avec l’entreprise que l’internaute pourrait poser. Ces questions sont à mettre dans une partie foire aux questions. Plusieurs entreprises commencent à s’adapter à cette technique de communication innovante. Chacune d’elle devra alors penser à proposer un contenu adapté pour répondre aux besoins des internautes. Cela permet bien évidemment d’optimiser sa position les moteurs de recherche et d’avoir une bonne visibilité.

Pourquoi faut-il adapter les articles à la recherche vocale ?

Avec cette nouvelle façon de recherche, il est indispensable de repenser la stratégie marketing. En effet, les internautes ne s’expriment pas de la même manière dont ils écrivent. Il faut au moins connaître comment les personas posent-ils leurs questions. Utilisent-ils des mot-clés ou juste une question courte ou longue. Ainsi, les articles les plus adaptés répondent au mieux les besoins et les questions des internautes. La recherche vocale a comme avantage de laisser place aux syntaxes et aux expressions et non aux mots-clés pour trouver des informations plus facilement.

Que nomme-t-on l’Expérience Client ?
Créer une boutique éphémère : dans quel but ?